Les efforts de Prevtec en matière de recherche et d’innovation ont contribué à ce que son nouveau vaccin bivalent Coliprotec® F4/F18 soit approuvé en un temps record par l’Union européenne en janvier 2017. L’Agence européenne des médicaments (EMA) a déclaré que Coliprotec® F4/F18 avait le potentiel de changer la pratique actuelle consistant à donner des antibiotiques pour contrôler les infections chez les porcs.

La résistance aux antimicrobiens est reconnue comme une menace mondiale croissante pour la santé (OMS, 2012). Cette situation est désormais bien admise par de nombreux décideurs politiques, scientifiques et organisations de la société civile, par exemple les groupes de défense des droits des patients.

Source : www.rand.org/randeurope

L’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), une organisation intergouvernementale qui comptait 180 membres en 2016, accorde la priorité aux maladies pour lesquelles un vaccin pourrait réduire l’utilisation d’antimicrobiens chez les animaux (décembre 2016). En premier lieu, les membres porteront leur attention sur les vaccins pour les porcs, les poulets et les poissons, ils tâcheront de trouver des façons d’améliorer l’utilisation de ces vaccins, puis ils soutiendront le plan d’action de l’OMS sur la résistance aux antimicrobiens. 

Votre santé à coeur

Le concept « Une seule santé » (One Health) renvoie à la collaboration entre la FAO (l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture), l’Organisation mondiale de la santé animale et l’Organisation mondiale de la santé et à leurs priorités communes, comme la résistance aux antimicrobiens.

Au Canada, les organisations et autres initiatives comme le Programme intégré canadien de surveillance de la résistance aux antimicrobiens (PICRA) aide à surveiller ce type de résistance chez l’humain, les animaux et dans les aliments.